Glacier du Mont Blanc et des Bossons

Glacier du Mont Blanc et des Bossons




La situation spectaculaire du glacier du Mont Blanc et des Bossons, inspira à Horace-Bénédict de Saussure, dans ses Voyages dans les Alpes (1779-1786), une description particulièrement flatteuse: "Ces glaciers majestueux, séparés par de grandes forêts, couronnés par des rocs de granit d'une hauteur étonnante, qui sont taillés en forme de grands obélisques, et entremêlés de neiges et de glaces, présentent un des plus grands et des plus singuliers spectacles qu'il soit possible d'imaginer".

Dès 1861, le recul glaciaire, stimulé par les printemps et étés chauds est général dans les Alpes. L'ampleur de ce recul est considérable, et pour la première fois depuis trois siècles, un point de non retour est assez rapidement atteint. La crue de 1850-1855 marque la fin du petit âge glaciaire. 

En 1874, après avoir menacé, de 1816 à 1818, d'occuper le fond même de la vallée de Chamonix, le glacier s'est progressivement retiré jusqu'à 682 mètres de sa plus grande extension. Toutefois, la diminution n'a pas eu lieu seulement dans le sens de la longueur, mais aussi dans celui de l'épaisseur; la fusion dans ce sens, ou ablation, est estimée pour le même laps de temps (1818-1874) à environ 100 mètres.
 

Popular posts from this blog