Puy Mary















 
 Le Puy Mary
Sommet emblématique des Monts du Cantal par sa forme pyramidale de type « horn* », le Puy Mary domine fièrement puys, dômes, éperons rocheux qui composent le plus grand volcan d’Europe. Le nom même du Puy Mary provient de Marius, nom du disciple de Saint Austremoine, premier évangéliste du Cantal.

Dôme* d’environ 6.5 Ma, constitué par accumulation de laves visqueuses au-dessus de la cheminée* d’alimentation, le Puy Mary rappelle un passé tulmutueux et fascinant.Sa forme pyramidale est le fruit de l’érosion glaciaire.

De ses 1787 mètres d’altitude, le Puy Mary offre un panorama époustouflant, sept vallées glaciaires rayonnent en étoile autour du sommet : la Santoire, la Petite Rhue, le Mars, la Maronne, l’Aspre, la Bertrande et la Jordanne. Une table d’orientation permet d’identifier les reliefs alentours et même d’apercevoir le Mont Blanc lors des belles journées d’automne. Les paysagistes ne s’y trompent pas : « Les caractères de pureté et de grandeur font de ce site un autre monde, d’un autre temps » Alain Mazas (paysagiste dplg).

Site exceptionnel, de notoriété nationale (près de 600 000 visiteurs de juin à septembre sur le site protégé), le massif du Puy Mary offre un panel d’activités : promenades et randonnées pédestres, VTT, activités de loisirs sportifs, de détente et de découverte.

Le massif du Cantal est le plus vaste strato-volcan d’Europe possédant une superficie de presque 2700 km² en un cercle de 70 Km de diamètre. Un strato-volcan est un édifice de grande taille formé d’un cône central stratifié (alternance de coulées de lave et de tephras*) et d’un piémont d’accumulation périphérique pouvant recouvrir plusieurs milliers de km². Le strato-volcan cantalien a pu atteindre 3500 à 4000 mètres d’altitude selon certaines hypothèses.

Morphologiquement, cet édifice majeur du patrimoine naturel européen se distingue en deux secteurs :

• Une zone dite centrale, montagneuse avec un relief accidenté. Les principaux sommets de cette zone sont : le Plomb du Cantal (1855 m), le Puy du Rocher (1813 m), le Peyre Arse (1806 m), le Puy Brunet (1806 m), le Puy Mary (1787 m) et le Puy Griou (1690 m).

• Une zone périphérique, constituée de plateaux de forme triangulaire à faible pente, recouverts d’une carapace basaltique. Ces plateaux, appelés «planèzes», sont limités par des vallées larges et profondes aux dimensions alpines.

 

Popular posts from this blog