Salignac-Eyvigies





















Salignac Eyvigues (1187 habitants), chef-lieu de canton, aux confins Est du département de la Dordogne, à proximité des bassins d’emploi du Sarladais, du Terrassonnais, de Brive et de Souillac, se trouve à la croisée des chemins de trois régions : Aquitaine, Limousin et Midi-Pyrénées. Résolument tourné vers l’avenir, ce village, non loin des grands axes que sont les autoroutes A89 et A20, sait mettre en valeur la richesse de son patrimoine culturel et architectural. Le dynamisme de son agriculture et de son artisanat, la présence de quasiment toutes les professions libérales et de tous les services expliquent l’augmentation régulière de sa population. Comment ne pas citer les Jardins d’Eyrignac, où se déroulent chaque année " les journées des orchidées ", le château fort des Salignac-Fènelon, le musée de plein air, les sentiers de randonnée et de découverte, les équipements sportifs : tennis, stade et gymnase intercommunaux qui sont autant d’atouts pour le bien vivre en Périgord Noir. Il faut également citer, témoins de l’évolution architecturale au cours des siècles précédents : les châteaux, les églises, les gentilhommières, les anciens presbytères, écoles et fermes. Le sentier de découverte architecturale du bourg de Salignac vous permettra de faire une marche agréable et pas trop difficile. Le départ se trouve devant l’Office de tourisme. Si vous accédez à l’église, vous pourrez découvrir une œuvre magnifique donnée à la commune par le peintre Marcel Deviers montrant le chemin de croix de Jésus. Le marché des producteurs est un des premiers du Périgord à avoir été relancé il y a quelques années. Il bénéficie du label « Marché des producteurs de Pays », approvisionné seulement par les agriculteurs et artisans producteurs des produits présentés. Il a lieu tous les mardis matin de 9h à 12h jusqu’à fin septembre. Allez aussi vous promener sur le causse à Eyvigues puis à Eybènes. Vous y découvrirez la beauté des paysages et l’harmonie des constructions. L’église d’Eyvigues sur le coteau et celle d’Eybènes, nichée au fond de son vallon, classée monument historique, vous intéresseront et vous reposeront. A Eyvigues, à l’occasion d’une promenade sur le sentier des fontaines (sentier de découverte botanique entièrement fléché de panneaux explicatifs), au retour, attardez-vous à visiter le vieux village. Vous y découvrirez simplicité et authenticité à chaque pas. Le village est encore organisé comme il y a 50 ans. Simplement, il a bénéficié d’un toilettage général, et s’est enrichi de quelques constructions neuves ou rénovées qui ont quelque peu modifié son aspect. Outre l’église et l’ancienne école, deux maisons se distinguent de la simplicité de l’ensemble, l’une par son architecture ancienne la gentilhommière au bas du village, l’autre par sa singularité à étages. L’ancien presbytère construit vers le milieu du siècle, les autres maisons sont d’anciennes fermes encore en fonction il y a seulement quelques décennies. Maisons d’habitations de deux ou trois pièces, avec attenant ou séparé le four à pain. Granges et divers bâtiments pour les bêtes, à faible capacité de réserve mais adaptés à l’agriculture de subsistance pratique sur l’ensemble du terroir d’Eyvigues. L’état des parcelles traversées par les sentiers des fontaines atteste encore de façon perceptible d’un mode de vie qui prit fin dès les années 50. L’abandon de la fontaine en 1952 est l’événement qui symbolise le mieux cette fin de période.

Popular posts from this blog

Saint Yrieix La Perche